Christelle Chaumery
Sophrologie à Marseille

La sophrologie pour la PMA

08 Fév 2021 Christelle Chaumery

Pourquoi s’orienter vers la sophrologie :

  • Trouver une écoute bienveillante, un soutien efficace, un accompagnement humain adapté à chaque étape durant le parcours long, laborieux, souvent éprouvant de la PMA.

  • Durant les différentes étapes de ce parcours, la pratique régulière de la sophrologie va permettre d’améliorer sa qualité de vie et apprendre la gestion du stress, de la douleur et/ou l’inconfort des actes médicaux et/ou chirurgicaux avec des techniques concrètes et faciles.

  • Apprendre la gestion des surcharges émotionnelles vécues au cours de leur parcours PMA : la peur, la déception, la tristesse, la frustration ou la colère.

  • Acquérir confiance en soi et retrouver son optimisme (motivation, persévérance, satisfaction) avec le Principe d’Action Positive de la Sophrologie.

  • Réinvestir positivement son corps pour la femme souvent « mal dans son corps »

  • Optimiser ses ressources intérieures.

  • S’adapter à l’environnement médical.

  • Travailler sur les liens du couple et positiver cette relation.

A quel moment du parcours de PMA faut-il avoir recours à la sophrologie et quelles sont les techniques utilisées ?

Le parcours de « PMA » débute donc le jour où le couple dépose le dossier, c’est déjà là une étape stressante, c’est l’acceptation de la situation et le couple se prépare déjà pour l’après.

C’est une attente passive, qui peut être longue, angoissante et fatigante.

Du premier contact téléphonique au Jour J de la ponction d’ovocytes. Dans cette période, la sophrologie permet de trouver une façon d’être déjà actifs en entamant des techniques de respiration et de relaxation dynamique pour la détente corporelle et apprendre à être dans le présent plutôt que dans l’avenir et anticiper anxieusement l’acceptation ou non de leur dossier et des étapes ultérieures.

Après l’acceptation du dossier de PMA

C’est le moment idéal pour anticiper positivement et se préparer aux différents examens médicaux dès qu’ils sont programmés : recueil de spermatozoïdes, stimulation ovarienne, suivi de prise de sang et d’échographie afin de déterminer le nombre d’ovocytes et leur évolution.

On peut utiliser des techniques mentales de futurisation libre et de programmation positive dérivées de la Relaxation Dynamique du 2e degré et 1er degré pour gérer les pensées et se recentrer au présent.

La technique de Sophro-Acceptation Progressive constitue un outil primordial pour une préparation vraiment adaptée au compte à rebours que vit le couple.

Et aussi des techniques pour évacuer les tensions/se recentrer sur soi

Tout au long du parcours de FIV

Des techniques de la Relaxation Dynamique du 3e degré vont permettre de réveiller tout le positif de la vie (souvenirs positifs vécus) et mobiliser toutes ces émotions positives inscrites en nous pour les revivre au présent avant de les projeter dans le futur.

Le 4e degré de la Relaxation Dynamique permet de mobiliser, renforcer et développer les valeurs personnelles et les valeurs humaines telles que la Liberté : Liberté d’être, de penser, d’agir, quand on est dépendant et tributaire des techniques médicales et du corps médical pour un acte qui devrait être naturel et spontané = être enceinte ou offrir un enfant à sa compagne, la valeur évolutivité de son être qui ne se limite pas aux échecs passés de FIV précédentes ou de Fausses couches, mais qui offre de vivre le présent porteur d’espoir et permet d’oser espérer – oser un futur en formulant le souhait d’avoir un enfant, une descendance. La valeur Individualité permet à chaque homme, chaque femme confrontée à l’infertilité de leur couple d’être reconnu dans sa dignité d’être humain et de valoriser l’unicité de chacun pour augmenter l’estime de soi surtout si les bilans attestent de sa stérilité.

Des techniques de respiration sont aussi utilisées, thoracique pour stimuler l’énergie, abdominale pour accéder au calme et à la confiance, complète pour faire monter une sensation d’énergie, calme, confiance…et la diffuser, apaisante pour permettre d’ évacuer les tensions.

Différentes sophronisations :

  • Sophro-présence immédiate : se remplir de calme
  • Sophro-stimulation projective : stimuler la production ovarienne

  • Sophronisation de base : évoquer par exemple l’image d’un arbre fruitier qui donne des fruits bien mûrs.

  • Sophro-substitution amnésique : soulager les inconforts

Cette liste n’est pas exhaustive, elle représente des possibilités, des variantes.

Après le transfert embryonnaire

La période la plus dure à vivre en PMA se situe peut-être après la réimplantation des embryons dans l’utérus, pendant les 15 jours qui suivent, jusqu’à l’absence de survenue des règles présumées à venir.

Il n’y a alors plus de RDV médical, de rencontre du tout avec le corps médical durant cette période de 15 jours : la femme passe du « tout » au « rien » : après une succession et un enchaînement rapproché d’examens pendant la première phase de son cycle jusqu’à la ponction des ovocytes.

Elle se retrouve seule, face à ses doutes, ses peurs, ses espoirs incertains, son anxiété peut-être.

Encore une fois l’outil sophrologique peut lui être grandement utile à ce moment-là : facile à pratiquer chez soi dans l’autonomie la plus totale.

Elle va savoir « quoi faire » pour se détendre, pour gérer son stress, ses peurs, « savoir quoi faire » durant ce temps d’attente difficile où l’espoir rime avec incertitude.

Dans l’attente du résultat, il y a la ressource d’agir en pratiquant les techniques clés pour être relaxée au maximum, la RDC 1 pour vivre son corps relâché dans le Présent et éviter de trop se projeter vers un avenir incertain à ce stade, la RDC 2 pour une prise de conscience du changement, ne serait-ce que par l’acceptation d’avoir suivi ce parcours et d’avoir activé différentes capacités.

Avec la Sophro-acceptation progressive, elle a pu déjà se préparer à l’après- étape 1 de son projet : c’est à dire au lendemain de la « réussite de la ponction d’ovocytes et de la FIV ou ICSI ».

L’après – PMA en cas d’absence de nidation et d’apparition des règles

L’entrainement sophrologique permet de ne pas vivre cela comme un « échec » total. Les sentiments de fierté personnelle et de joie d’être allés jusqu’au bout de la démarche de PMA seront activés.

L’accompagnement sophrologique assure un appui précieux pour faire le deuil de maternité, pour la résilience s’il s’agissait de la dernière tentative. Il permet de faire face plus facilement et de façon positive face à cette expérience difficile et douloureuse à vivre.

La Relaxation Dynamique du 2e degré  peut aider pour retrouver un sens à son existence sans enfant et va être une aide pour la réorienter ailleurs que dans la maternité. En découvrant une nouvelle dimension spatio-temporelle de son schéma corporel, la femme peut trouver une issue positive à ce qui aurait pu être vécu comme une impasse : elle va découvrir une richesse intérieure par le biais de toute sa mémoire génétique, une Connaissance d’elle-même qui peut la combler dans ce manque de grossesse. Grâce aux moments vécus en sophronisation sources de paix et de sérénité salvatrices dans un tel contexte, une transformation peut s’opérer en elle, non liée à une grossesse, mais à la naissance d’une nouvelle dimension de son être avec une ouverture humaine aux autres.

Voici quelques exemples des raisons pour lesquelles ils et elles confrontés au parcours de FIV sont venus découvrir et pratiquer la sophrologie :

  • Besoin d’une aide psychologique pour trouver des ressources et la force de continuer en situation d’échecs répétés

  • Besoin de se faire aider par « un professionnel » pour vivre mieux le parcours de la PMA

  • Face à un sentiment grandissant de panique, se préparer – dans l’urgence – au tout premier examen gynécologique.

  • Dépasser l’appréhension des examens gynécologiques dans un environnement hospitalier et surmonter la peur du corps médical.

  • Gestion du stress déclenché par les injections (piqûres, intramusculaires)

  • Vaincre sa pudeur lors des examens gynécologiques nécessaires (ponction des ovocytes au bloc opératoire en présence d’une équipe médicale)

  • Retrouver une qualité de sommeil perdue durant le long parcours de FIV

  • Vivre mieux la période d’après transfert des embryons, dans l’attente des résultats

  • L’envie chez certains compagnons de faire des pratiques en couple après avoir constaté le mieux –être chez leur compagne ce qui a été incitateur pour découvrir la sophrologie en couple.

Les principaux bénéfices de la sophrologie en PMA:

« La pratique régulière sophrologique apporte Sérénité et  Mieux-Etre. Elle peut se révéler une véritable solution intérieure aux difficultés rencontrées sur un plan personnel comme au niveau du couple »

  • Aide à vivre mieux la PMA, améliore la qualité de vie entre les différentes étapes et développe la résistance au stress (amélioration du sommeil, meilleure récupération physique, contrôle des accès d’irritabilité, angoisse, colère, tristesse).

  • Aide à gérer le stress et la douleur lors des examens médicaux (injections, ponctions, échographies).

  • Montre son efficacité pour savoir trouver des forces et de la sécurité en soi en situation d’épreuve personnelle que ce soit sur un plan physique ou psychologique même dans l’urgence, la veille de l’examen médical. (Injections, hystérographie, ponction d’ovocytes, transfert d’embryon).

  • Permet d’acquérir plus de confiance, d’estime de soi-même et d’optimisme, pour vivre de façon plus sereine les différentes étapes du parcours PMA, surtout après avoir vécu plusieurs tentatives ayant échoué.

  • Offre la possibilité de prendre conscience de ses ressources intérieures, d’optimiser ses capacités de façon autonome, ce qui permet de s’impliquer activement dans l’étape de la conception au lieu de subir uniquement la médicalisation de la fécondation.

  • Renforce les attitudes positives (motivation, persévérance, satisfaction, anticipation positive, optimisme).

  • Invite à s’éveiller au précieux de la vie en soi dans une démarche de responsabilisation de sa santé en cas de sevrage tabac, la consommation de tabac pouvant être une des causes possibles de l’infertilité masculine.

  • Savoir s’adapter plus facilement à l’environnement médical auquel on se retrouve confronté

  • Renforcement des liens affectifs dans le couple et consolidation de la relation de couple pouvant être mise à l’épreuve après plusieurs tentatives grâce à la découverte du terreau fertile que sont les souvenirs positifs vécus du couple et au travers de l’élaboration de projets de vie au –delà du seul désir de fonder une famille

Concrètement, comment se réalise un accompagnement sophrologique ?

  • Première séance individuelle d’1h30 : Elle permet d’exprimer ses besoins, ses attentes, ses difficultés et de déterminer les axes de travail : définir les objectifs à atteindre, recenser les capacités et attitudes personnelles à renforcer, développer et accroitre nos valeurs personnelles.

  • 1 à 2 techniques sont pratiquées par rendez-vous : Le sophrologue adapte les techniques selon les besoins personnels, les difficultés rencontrées. Il utilise une combinaison de techniques soit à visée relaxante soit à visée dynamisante selon le but recherché.

  • Des séances de durée variable selon les préférences de chacun et grâce à l’adaptabilité du sophrologue qui va faire du « sur-mesure »: techniques flash (3- 4 min), techniques courtes (10- 15min) et techniques longues (20 – 30 min).

  • L’enregistrement des séances est toujours remis en fin de rdv pour que la personne puisse s’entraîner chaque jour : un entrainement quotidien régulier est recommandé pour l’efficacité de la méthode.

  • Compter une huitaine de rendez-vous programmés à un intervalle régulier : Prévoir un accompagnement d’une durée minimale de 2-3 mois, à un rythme régulier (tous les 7 à 10 jours environ, pas plus de 15 jours d’intervalle entre les rdv) pour maintenir la régularité dans l’entrainement qui est le garant de l’efficacité de la méthode.

  • La solution des séances de couple peut aussi  être proposée pour se sentir plus forts à deux, plus unis face à cette situation de couple: une chance pour le conjoint de se sentir mieux lui aussi souvent grand oublié dans ce genre de parcours.

Conclusion :

Quelle que soit l’issue du parcours PMA, la sophrologie Caycédienne constitue un accompagnement de prédilection en PMA et ce, à tous les stades : avant, pendant et après, pour LUI comme pour ELLE.

Elle représente une expérience agréable vécue en profondeur tant au niveau corporel que mental laissant une trace émotionnelle positive en soi dans un moment particulièrement éprouvant de sa vie.

Elle amène chaque personne dans le couple à découvrir des ressources infinies en elle, à s’accepter dans leur réalité biologique, à déployer leur histoire de vie au-delà de la FIV réactivant ainsi l’espoir et la joie en eux. Elle contribue ainsi à la cohésion du couple.

Avec l’accompagnement sophrologique qui s’adresse essentiellement à l’humain en soi, s’opère un dévoilement progressif de toutes les valeurs physiques, mentales affectives et personnelles présentes dans chaque être, restaurant de sorte des sentiments porteurs de de liberté intérieure, d’évolutivité personnelle et de dignité en soi pour que chacun puisse trouver un sens positif au parcours FIV pleinement réalisé, plutôt que de le réduire à un parcours médical subi dans la réalité psychocorporelle d’une infertilité vécue.


Articles similaires

Derniers articles

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Prendre RDV